Deux trentenaires ont eu l’idée de surfer sur le marché très porteur des produits pour bébés, en fabriquant 100% en France. Leur boutique est en ligne depuis un mois. Un pari pour des filles de créateurs 

"Nous sommes filles de créatrice et de fabricante de chaussons pour bébés. Nous avons baigné dans l’univers de ces objets, en cuir, dès notre plus tendre enfance", expliquent, avec passion, Julie Carnis et Olivia, originaires de Libourne. Toutes deux diplômées d’écoles de commerce, ces trentenaires viennent de créer leur propre marque : "Chaussons O POM". 

"Notre ambition est de réinventer le chausson pour bébé en twistant avec audace et élégance les formes traditionnelles de notre enfance telles que le Richelieu ou encore le Charles IX pour offrir une collection 100% Made in France", lancent-elles.

Le pari du "made in France

Tous les modèles sont dessinés et fabriqués dans l’atelier familial à Libourne, en cuir lisse ou en croûte velours, selon la technique du cousu-retourné, à l’image de la célèbre ballerine Repetto, "Nos principaux concurrents ne fabriquent pas en France. Nous avons à cœur de collaborer avec des artisans français et bordelais d’excellence qu’ils soient spécialistes de l’impression sur cuir, tanneurs ou fournisseurs d’accessoires (lacets, boutons etc)", insistent Julie et Olivia, qui maîtrisent le processus de fabrication, du contrôle des matières premières à la finition.

Ces jeunes entrepreneuses ont déjà embauché et formé une piqueuse pour réaliser leur première collection composée de 21 modèles et répartie en trois gammes : les cérémonies, les atypiques et les mythiques. Le prix moyen est de 45 euros. "Mais, une paire de chaussons pour un bébé qui vient de naître est une idée de cadeau de naissance originale que les parents garderont longtemps", justifient Julie et Olivia. 

En outre, "nous avons aussi une offre personnalisable permettant l’impression du prénom de bébé dans l’une des trois couleurs suivantes au choix : rose dragée, gris anthracite ou bleu ardoise", précisent-elles. 

Une boutique en ligne

"Depuis l’ouverture de notre boutique en ligne il y a un mois, nous avons déjà reçu des commandes de France, d’Espagne, du Brésil et même de Singapour. Et, nos chaussons ont été sélectionnés pour être exposés prochainement dans un pop-up store Joey du 16 au 18 décembre au 10 rue Saint-Roch à Paris, en collaboration avec des marques enfants Made in France", indiquent Julie et Olivia.

Leur intention est de développer leur marque à l’international aux Etats-Unis et en Asie d’ici trois ans, tout en diversifiant leur gamme produits vers la confection et la petite maroquinerie.

"En fonction des volumes de nos ventes, nous souhaitons embaucher rapidement trois piqueuses et intégrer au sein de l’équipe un jeune business développeur, un responsable marketing digital, un responsable export et un responsable logistique", dévoilent-elles. Soit pas moins de 7 personnes. 

Tout l’enjeu désormais est de se faire connaître et de trouver leur cible clients, avec seulement une boutique en ligne et les moyens d’une start-up.